• BIOGRAPHIE
  • Tarek Abdallah est un compositeur, luthiste et musicologue égyptien, originaire d’Alexandrie né en 1975. Il puise son inspiration dans l’âge d’or de l’art du oud égyptien en solo (1910-1930), qui est au centre de ses recherches musicologiques.

    Il grandit à Alexandrie et côtoie dès l’adolescence le milieu culturel local, et plus particulièrement celui du théâtre eu sein duquel il débute la musique en autodidacte. C’est à 19 ans qu’il commence le oud puis reçoit l’enseignement de plusieurs maîtres dont le luthiste Hazem Shaheen, avec qui il fonde le groupe "Eskenderella" en 2000, et le grand compositeur et violoniste Abdou Dagher. Il se forme ensuite au chant marocain avec Saïd Chraibi et à la musique persane avec Darioush Tala’i. En 2005 la Maison du luth arabe du Caire lui décerne le diplôme de Soliste et Professeur avec le prix d’excellence. Tarek Abdallah vit à Marseille depuis 2001 et est actuellement doctorant en Musicologie à l’Université Lumière Lyon 2. Il multiplie les expériences liées à la transmission et la popularisation des savoirs liés au Luth arabe à travers des créations, master class et conférences dans toute la Méditerranée.

    MUSICOLOGIE

    Etudes et Recherche

    2008 - Diplôme d’Etudes Musicales (Musiques Traditionnelles – oud) de l’Ecole Nationale de Villeurbanne avec les félicitations du jury.

    2009 - Master Recherche et Professionnel en Musicologie de l’Université Lumière Lyon 2

    2010-2015 - Doctorant (chercheur) au sein de l’Université Lumière Lyon 2. Projet de thèse : « L’évolution de la virtuosité traditionnelle dans l’art du ‘ûd égyptien en solo à l’aune du 78 tours », sous la direction d’Anne Penesco.

    Publications

    - 2010 - RTMMAM n°4 (Revue des Traditions Musicales des Mondes Arabes et Méditerranéen). « Un siècle d’enregistrements, matériaux pour l’étude et la transmission (1) ». Intitulé de l’article : L’évolution de l’art du ‘ûd égyptien en solo à l’aune du 78 tours

    - 2012 - Tarek Abdallah et Fadi El Abdallah. Intitulé de l’article : La tradition poético-musicale égyptienne du chant révolutionnaire. Vers une conceptualisation

    Récompenses

    - 2015 - Prix du Mozarteum de France

    SCENE

    - musique :

    Tarek Abdallah se produit sur scène en solo (récital), en duo avec Adel Shams El Din au riqq et en trio avec Ghassan Sahhab au qanun. Il a collaboré avec des artistes d’horizons musicaux différents comme Tommy Smith et Pino Jodice (jazz), Naseer Shamma & Eastern Orchestra (70 musiciens dont Ross Dali, Dhruba Gosh…), l’Orchestre de la Maison du luth arabe, et les maîtres :Mustafa Said, Hazem Shaheen, Abdou Dagher, Saïd Chraibi, Darioush Tala’i et Murat Salim Tokaç. Il a également joué avec les musiciens marseillais : Ensemble Baroques-Graffiti, Cheikh Zein Mahmoud, Bijan Chemirani et Manu Théron.

    - théâtre et danse :

    Il a composé pour le théâtre dans « La Mouette » d’Anton Tchekov mise en scène par la Cie de L’Egrégore (2008-2009) et dans "1000 Camels" de la Cie de danse contemporaine Arts Fission à Singapour en 2008.

    - accompagnement de lectures :

    dans le cadre du Festival Le Marathon des Mots à Toulouse, il a accompagné les lectures de Bernard-Pierre Donnadieu, Fanny Cottençon et Elizabeth Masse ou Jacques Bonnaffé et récemment Marie-Christine Barrault, Catherine Allégret et Catherine Izzo . Ainsi que l’actrice syrienne Fadwa Soliman au Festival d’Avignon 2012 et le comédien Boris Terral pour la lecture du Premier Homme d’Albert Camus au festival Les Mots Doubs à Besançon en 2013.


    ENSEIGNEMENT - MASTER CLASS - WORKSHOP
    En 2005 la Maison du luth arabe du Caire lui décerne le diplôme de Soliste et Professeur avec le prix d’excellence. Tarek Abdallah a par la suite enseigné à la Maison du Luth Arabe de Constantine en Algérie, au Sultanat de Oman et au Centre Culturel égyptien de Paris. Il a animé des ateliers de oud dans le cadre de l’association « La Ruche » à Marseille et donne des cours particuliers (enseignement individuel et collectif : assimilation progressive du répertoire, des cycles rythmiques, travail sur la technique instrumentale, approche de l’improvisation). En 2013, il participe à des workshops auprès d’enfants défavorisés ou réfugiés dans le cadre du programme culturel "Action for Hope" proposé par la fondation Al Mawred Al Thaqafy/Culture Resource en Egypte et au Liban. En 2014, il enseigne à Sulzburg en Allemagne au cours de la session "Oriental Music Summer Academy".

    DISCOGRAPHIE

    - 2015 - "Walsa, suites musicales égyptiennes" en duo avec Adel Shams El Din (Buda Musique/Universal) Récompenses : "Top Mezzo" by Mezzo Classic-Jazz TV - Best album 2015 by Songlines Magazine - "Bravos" by Trad Magazine

    QUELQUES REFERENCES
    Liban : Festival de Baalbeck, Metro Al Medina Beyrouth
    Egypte : Maison du Luth Arabe au Caire, Centre Culturel Français d’Alexandrie, Centre Culturel Jésuite d’Alexandrie, Bibliothèque d’Alexandrie, Oufuqy Music Festival d’Alexandrie
    Oman : Université du Sultan Qaboos à Masqat
    France  : Abbaye de Royaumont, Institut du Monde Arabe à Paris, Festival Les Suds à Arles, le Centre Culturel Egyptien de Paris, Rencontres Polyphoniques de Calvi, Festival Asse Arcadie, Festival d’Avignon, Autres Rivages à Uzès, Les Voix du Prieuré au Bourget-du-Lac, Festival de Radio France et Montpellier, Studio de l’Ermitage, Cité de la musique de Marseille, Babel Med Music, Les Joutes Musicales à Correns, Luberon Jazz festival, Festival Berlioz, Festival No Border à Brest, Nuits du Suquet à Cannes, Musée du Quai Branly Paris.
    UK : Royal Albert Hall à Londres, The Ahbab Festival Cambridge
    USA : Alwan for the Arts à NYC, Museum of Art de Cleveland, Arab American Museum de Dearborn, Chicago Old Town school of music, Miami, NorthBeach Bandshell, Withewater University Young Auditorium.
    Suisse : Stanser Musiktage, Poussière du Monde à Genève
    Allemagne : Maison des Cultures du Monde à Berlin, Festival de Guitare de Speyer
    Algérie : Grand théâtre de Constantine
    Italie : Teatro Mancinelli à Orvieto, Festival Isole che Parlanno
    Belgique : Sfinks festival
    Hongrie : WOMEX’15 Budapest
    République Tchèque : Respect Festival
    Pologne : Festiwal Ethno Port

PROJETS
  • Dandana
  • Depuis 2016

  • Ce programme mêlant voix et oud, composition et improvisation, est un hommage à la tradition poétique musicale égyptienne. Tarek Abdallah y convoque le grand poète égyptien Fouad Haddad (1928-1985), surnommé le père des poètes modernes, ainsi que deux parangons du chant contestataire égyptien : Sayyed Darwish (1892-1923), compositeur essentiel qui symbolise la transition entre la musique arabe traditionnelle et moderne, et enfin Cheikh Imam Issa (1918-1995), le chantre de la chanson révolutionnaire égyptienne.

    Duo : Tarek Abdallah (chant, oud, compositions) et Adel Shams El-Din (chant, percussion)

    Voir le dossier de présentation

  • WASLA, suites musicales égyptiennes
  • Depuis 2013

  • un album © Buda Musique 2015
    distribution : Universal France

    solo : T. Abdallah, oud et compositions

    duo : T. Abdallah & Adel Shams El-Din, riqq

    trio : T. Abdallah & Adel Shams El-Din, riqq & Ghassan Sahhab, qanun

    JPEG - 898.5 ko

    La wasla est une expression particulière de la suite musicale, développée par différentes traditions arabes, du type nuba au Maghreb ou fasl en Syrie. Outre sa définition première qui signifie liaison, le terme wasla réfère donc à la suite musicale savante propre à la tradition égyptienne qui fut pratiquée entre le dernier tiers du XIXe siècle jusqu’aux années 1940. De nos jours, cette période est considérée comme étant l’Âge d’Or, non seulement de cette tradition musicale, mais aussi de l’art du ‘üd égyptien en solo. « Wasla s » est une création élaborée par Tarek Abdallah proposant de renouer le lien avec l’Âge d’Or de cette tradition musicale à travers une approche personnelle de la suite musicale égyptienne, aussi bien sur le plan de la composition que de l’interprétation et de l’improvisation. Le programme se compose de trois wasla-s, se déroulant sur trois maqäms/modes différents (Bayyati, Rast, Sikah) alternant des formes composées, semi composées et improvisées.

  • Sur les routes de l’Orient
  • 2015

  • Rencontre musicale arabo-ottomane proposée par le Festival Berlioz en Août 2015 à La Côte Saint-André.

    visionner le webdoc

    - Tarek ABDALLAH, oud

    - Murat Salim Tokaç, tanbur, ney

    - Adel Shams El-Din, percussions

  • Concerts avec l’Ensemble Baroques-Graffiti
  • 2008-2012

  • JPEG - 55.9 ko

    - Cantates Françaises de Michel Pignolet de Monteclair
    - Sonates des Musicalische Ergötzung de Pachelbel
    - Stabat Mater de Pergolese ré-écrit par J.S. Bach
    - Leçons de Ténèbres de François Couperin

  • Masterclass de oud / Workshops
  • Depuis 2005

  • En 2005 la Maison du luth arabe du Caire décerne à Tarek Abdallah le diplôme de Soliste et Professeur avec le prix d’excellence.
    - Enseignement individuel et collectif : assimilation progressive du répertoire, des cycles rythmiques, travail sur la technique instrumentale, approche de l’improvisation.

  • "Sirventès" avec Manu Théron et Bijan Chemirani
  • 2010-2011

  • JPEG - 46.5 ko

    - Sirventès : Bijan Chemirani (percussions), Tarek Abdallah (oud), Manu Théron (chant occitan). Présent dès les premiers balbutiements du Trobar (la poésie dont les trobadors étaient les artisans), le SIRVENTÈS est un style pamphlétaire ou contestataire. Les trois musiciens issus et imprégnés des cultures occitane, persane et égyptienne s’inspirent de mélodies originales, consignées à la fin du XIIIè siècles par les derniers troubadours.

  • "La Mouette" avec la Cie l’Egrégore
  • 2008-2009

  • JPEG - 21 ko

    - "La Mouette" d’Anton Tchekov
    composition et interprétation musicale sur une mise en scène de la Cie de l’Egrégore, à Marseille, Montpellier, Aubagne, tournée en Algérie.

  • "1000 Camels" avec la Cie ArtsFission
  • Avec la Cie de danse contemporaine ArtsFission

  • - "1000 Camels"
    chorégraphe : Elysa Wendi
    spectacle de danse contemporaine donné à Singapour, Esplanade Theatre